La Traction fantôme

Chloe la Traction fantôme

16 octobre 2006

Sur la route des vacances

Juillet 1938, insouciance d’une belle journée d'été, quelques mois avant le début de la deuxième guerre mondiale…

Le jeune docteur Bernard accompagné de sa femme Eglantine, de Nicole, sa fille aînée et de leur chien, descendaient dans le sud de la France pour leurs toutes premières vacances. Quelques mois plus tôt, le docteur avait pris livraison de sa belle Citroën 11 familiale, sa première auto. Il en était si satisfait, que, jusqu’à la fin de ses jours en 1969, il ne roula qu’en traction familiale. Celle ci était la première des trois qu’il posséda successivement jusqu'à Chloé...

-

TA11F38_01

-

Fatiguée par la route, la petite Nicole devenait si pénible que le docteur décida de s’arrêter quelques heures dans la campagne pour que tout le monde se dégourdisse les jambes. Ce n’était pas très grave de prendre un peu de retard, ils dormiraient le soir à l’hôtel avant de terminer leur voyage.

-

TA11F38_02

-

Un curieux petit garçon était assis sur la branche d’un arbre au bord de la route, il couru après la voiture lorsqu'elle s’engagea dans le chemin...

-

TA11F38_03

TA11F38_04
TA11F38_05
TA11F38_06

-

"Hi ! I’m Dan ! " s’écria t’il en voyant Nicole descendre. Dan était un petit Américain qui s’ennuyait en vacances dans la ferme de son oncle de France. Fasciné par les automobiles, il passait ses journées à les regarder passer. Mais là, ce n’était plus les autos qui semblaient le fasciner. Il parlait assez mal français mais à cet âge, on a pas besoin de parler beaucoup pour se faire des amis.

"Do you want to be my friend ? " dit-il à Nicole qui ne compris pas un mot et répondit d’un sourire.

-

TA11F38_09

-

L'après midi se passa joyeusement...

-

TA11F38_08
TA11F38_10

-

Quand le soir arriva, Eglantine se fâcha un peu pour que Nicole remonte dans la voiture...

-

TA11F38_07

-

Les deux enfants se dirent au revoir et la traction repris la route dans le soir tombant…

-

TA11F38_11

-

TA11F38_12

-

Les deux enfants ne devaient plus jamais se revoir. Nicole ne survécu malheureusement pas à la guerre, quand à Dan, il rentra aux Etats-Unis à la fin des vacances et ne revint en France qu'une vingtaine d'années plus tard...


TA11F38_01nb

C'est un beau roman, c'est une belle histoire
C'est une romance d'aujourd'hui
Elle descendait dans le midi, le midi
Ils se sont trouvés au bord du chemin
Sur la route des vacances
C'était sans doute un jour de chance
Ils avaient le ciel à portée de main
Un cadeau de la providence
Alors pourquoi penser au lendemain...

TA11F38_04nb

Ils se sont cachés dans un grand champ de blé
Se laissant porter par les courants
Se sont racontés leur vies qui commençaient
Ils n'étaient encore que des enfants, des enfants
Qui s'étaient trouvés au bord du chemin
Sur la route des vacances
C'était sans doute un jour de chance
Qui cueillirent le ciel au creux de leurs mains
Comme on cueille la providence
Refusant de penser au lendemain

-

TA11F38_07nb

-

C'est un beau roman, c'est une belle histoire
C'est une romance d'aujourd'hui
Elle descendait dans le midi, le midi
Ils se sont quittés au bord du chemin
Sur la route des vacances
C'était fini le jour de chance
Ils reprirent alors chacun leur chemin
Saluèrent la providence en se faisant un signe de la main

-

TA11F38_11nb

-

Il rentra chez lui, là-haut vers le brouillard
Elle est descendue là-bas dans le midi
C'est un beau roman, c'est une belle histoire
C'est une romance d'aujourd'hui...

                                                          (Michel Fugain)


Posté par jotracbar à 22:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire