La Traction fantôme

Chloe la Traction fantôme

25 juin 2006

7ème partie : La traversée du désert

La jeunesse d'OPJ - Oreste-Paul Janfoutre - Par Trebor Yles

Une longue traversée du désert suivit le renvoi d’Oreste-Paul Janfoutre de la rédaction de la Feuille de choux Farcie. Ne pouvant se résigner à abandonner le métier de journaliste pour lequel il se croyait fait et préparé, il ne put se résigner à faire autre chose. Pendant de longs mois il hanta le canton de Cernès afin de recueillir toutes les informations possibles afin de s’assurer que ce qu’il avait vu et vécu s’était bien passé comme il l’avait enregistré dans sa mémoire. Oui il avait bien vu Chloé se déplacer toute seule. De ça il était sûr. Mais comment cela était-il possible ? C’eut été une 2cv il aurait pu comprendre, mais une traction… Oui, avec une 2cv, il avait déjà vu comment, avec son pote Martin Gall ils avaient effrayé un groupe de passants, lorsqu’encore étudiants ils avaient déboulés la grand rue du village, avachis sur la banquette avant de manière à ce que leurs têtes ne dépassent pas la ligne de caisse, Martin Gall se dirigeant en regardant la route à travers la grille d’aération située sous le pare-brise (1) . Mais là, pas de grille…
Aussi, pour vivre, ou plutôt pour survivre, il dut se résigner pendant quelques années à jouer les free-lances et à envoyer à une agence de photos les clichés qu’il prenait de voitures peu connues ou d’anciennes. C’est pourquoi, fidèles lecteurs de la Feuille de Choux Farcie, vous eûtes parfois la primeur de ses photos sans savoir qu’il en était l’auteur, le journal n’étant tenu que d’indiquer le nom de l’agence qui les lui vendait.

La quête de son père naturel qu’il avait négligée depuis son arrivée au journal devint cette fois ci le dernier de ses soucis, le premier étant d’assurer son quotidien. Mais il ne savait pas qu’en photographiant cette Studebaker Avanti (2) son passé et son avenir allaient se percuter dans de bien étranges circonstances.

-

Avanti_00

-

Ce qu’il ne savait pas et qu’il découvrira que bien plus tard, c’est que cette voiture, immatriculée DCV074 était celle de Paul Emick et que ce dernier ne se trouvait qu’à quelques encablures de lui lorsqu’il prit ces photos.

(1) A ne pas reproduire car trop dangereux et formellement interdit par le code de la route
(2) D’origine Argentine, diffusée par Buby, Collectors’s classics

Posté par jotracbar à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire